L'enfer sous vos fenêtres
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion
-49%
Le deal à ne pas rater :
Four électrique encastrable multifonction WHIRLPOOL OAKP9 555 ...
319.99 € 629.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Chambre de Fabien

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Fabien des Roses

Fabien des Roses

Nombre de messages : 73
Localisation : Dans le monde des rêves
Date d'inscription : 28/08/2006

Chambre de Fabien Empty
MessageSujet: Chambre de Fabien   Chambre de Fabien EmptySam 1 Sep - 11:16

(Du Grand Salon)

remise du dernier message du Grand Salon

Oui, il connaissait le lieu certainement plus facilement que lui. C'était une évidence à couper le souffle, mais ne sait-on jamais, on ne peut pas être doué à tous les niveaux, et sa question allait tout de même de soit.
Il aurait très bien pu avoir fait du repérage, un peu comme lui, mais non, rien. Haussant les épaules il se mit à réfléchir un court instant. Quel lieu, mieux qu'une chambre, pourrait convenir ? Une douche, mais ce n'était pas très confortable. Et puis le ménage n'est pas une chose qui faisait peur à Fabien, loin de là.

Secouant rapidement sa tête pour reprendre ses esprits et éviter de trop s'attarder sur une réflexion autre que celle du lieu, le jeune surveillant reprit :


"Très bien, ça ne me pose pas le moindre problème. Je t'invite dans ma chambre alors. Je pense qu'elle doit être suffisamment en ordre."

Un sourire vif sur son visage qui marquait une incertitude mais un bien être, Fabien inclina son visage.
Gardant une main dans la sienne, il l'entraîna à sa suite et passa quelques couloirs, quelques pièces aussi, et ils finirent par atteindre les couloirs des chambres des surveillants.
Il n'avait rien dit, lui, et le silence avait été agréable, pour le peu qu'il dura. Pourtant, une fois devant sa porte de chambre, il hésita. Sa main restait au dessus de la clanche, et il n'osait l'abaisser.

Se retournant alors vers Satyavane, sans un sourire mais un regard perçant, il reprit confiance dans ses pensées et gestes, et fini par ouvrir.
C'était une petite pièce assez mignone, où l'on trouvait quelque biblot pour personnaliser la chose, et surtout, des vêtements, enfin, une chemise et une veste sur le dossier de chaise.
Il avait aussi un portrait de ses parents qui trainait sur sa table de chevet, et une photo de son frère aimé et de sa femme, le jour de leur mariage.

Pointant le lit où pourrait s'asseoir son hôte, Fabien referma la chambre puis plaça ses mains dans son dos.
Observant doucement son corps, il s'attendait peut-être à une remarque concernant cette pièce, ses affaires ou encore bien, les deux photos, si importante à ses yeux.


"Voilà mon ami, nous sommes enfin arrivé."

Sa voix fut douce, et son sourire l'accompagna aisément. Inspirant, il ouvrit à demi sa chemise, pour se mettre à l'aise, et le laissa voir la pièce, ne serait-ce que d'un coup d'oeil.
Revenir en haut Aller en bas
http://devil-hunter13.skyrock.com/1.html
Satyavane Youri

Satyavane Youri

Nombre de messages : 39
Localisation : Toujours à l'Ouest
Date d'inscription : 24/08/2007

Chambre de Fabien Empty
MessageSujet: Re: Chambre de Fabien   Chambre de Fabien EmptySam 1 Sep - 14:21

Satyavane le suivit en silence, réfléchissant au cours qu'il venait de lire et ne remarquant nullement l'hésitation de Fabien devant la porte. En pénétrant dans la chambre, il balaya les affaires du regard et jugea que ça avait le mérite d'être plus ou moins rangé. Il s'assit sur le lit que lui désignait le jeune homme et le regarda défaire sa chemise en se demandant à quelle heure commencerait l'entraînement de demain soir.

Si Fabien parvenait à entendre les pensées de Satyavane, il l'appellerait sûrement "muffle". Mais cela non plus ne venait pas à l'esprit de l'étudiant. Pour lui, l'acte qu'il s'apprêtait à entreprendre était banal. Partager son corps, comme partager un repas.

C'est alors que son regard s'arrêta sur les photos d'un couple qui se ressemblait beaucoup, comme s'ils étaient frère et soeur. Et leurs traits étaient pareils à ceux de Fabien...

-"Tes... parents ?" questionna-t-il avec une mine entre dégoût et fascination.

Un homme avec une femme... Quelle décadence !

Il saisit les mains de Fabien pour attirer ce dernier contre lui. Etant assis et lui debout, son visage se trouvait à la hauteur de son bas-ventre. Il entreprit de défaire les boutons de son pantalon, puis de caresser le torse doux du garçon, sans le regarder, concentré sur sa "tâche".
Revenir en haut Aller en bas
Fabien des Roses

Fabien des Roses

Nombre de messages : 73
Localisation : Dans le monde des rêves
Date d'inscription : 28/08/2006

Chambre de Fabien Empty
MessageSujet: Re: Chambre de Fabien   Chambre de Fabien EmptySam 1 Sep - 17:09

Non, on n'entend pas les pensées des gens de la sorte, et chacun avait d'autre projet pour le futur que de rester ici sans rien faire.
Mais ce fut lorsqu'il mentionna la photo que son coeur se serra. Ses parents, c'étaient possible, si seulement cela était la première photo sur la gauche. Ou sinon, se serait son frère... et sa belle soeur.

Ses mains "l'emprisonnèrent" et il du se résoudre à donner une petite explication. Voulant quelque part se défaire de son emprise, Fabien hocha simplement la tête avant de conclure :


"Mon père et ma mère sont, sur la photo, dans le jardin familiale... Quant à mon frère et ma belle soeur... c'était le jour de leur mariage, lorsqu'ils sont sortit de la mairie."

Cela serra un peu plus son coeur, qui semblait étouffer. Mais rien ne le montrait, car le contact des mains de Satyavane contre son torse lui firent "oublier" ce détail.

Laissant ses lèvres entrouvertes de quelque millimètre, il ferma doucement ses yeux pour ne penser qu'à cette sensation, qu'à ce doux contact.


(Désolé, en manque total d'inspiration)
Revenir en haut Aller en bas
http://devil-hunter13.skyrock.com/1.html
Satyavane Youri

Satyavane Youri

Nombre de messages : 39
Localisation : Toujours à l'Ouest
Date d'inscription : 24/08/2007

Chambre de Fabien Empty
MessageSujet: Re: Chambre de Fabien   Chambre de Fabien EmptyDim 2 Sep - 2:20

[T'inquiète, de l'inspi j'en aurai pour deux... ^_^ *remonte ses manches*]

---

Satyavane ne remarqua même pas la préoccupation de son compagnon, trop occupé à baisser lentement le pantalon sur les hanches fines de ce dernier. Tandis que sa langue serpentait sur le ventre plat er ferme, ses mains descendaient vers la chaleur de son intimité. Il enroula ses doigts autour du membre déjà légèrement durçi et le caressa de plus en plus vite.

Je crois avoir oublié de terminer mon compte-rendu sur le stage militaire du mois dernier...

Il poussa Fabian de sorte à lui faire perdre l'équilibre, et le reçu dans ses bras pour l'allonger sur le lit. Il lui enleva alors totalement son pantalon ainsi que sa chemise, allant même jusqu'à les plier soigneusement sur une chaise.

J'ai été décidément trop pris, avec le travail d'ici...

Assis à califourchon sur le jeune homme, il commença à défaire ses propres vêtements, l'esprit encore ailleurs.

Quand ce fut fait, il alla également plier ses habits. Un militaire devait toujours traiter l'uniforme comme la prunelle de ses yeux ! C'est pourquoi, une fois qu'il revint en tenue d'Adam vers le lit, le désir de Fabien s'était apparement affaibli.

Satyavane soupira. Il ne savait pas gérer son attitude maniaque et les réactions d'autrui ! Que les humains étaient compliqués... Les livres, au moins, une fois qu'on les avait ouverts, il demeuraient ouverts sagement, à nous attendre.

L'étudiant s'étendit aux côtés du garçon et se passa la main sur le visage, marmonnant :

-"Désolé... Je ne suis pas doué, je sais."

En fait, c'était exactement comme partager un repas : si l'on ne prêtait pas attention, le plat refroidissait en notre absence.
Revenir en haut Aller en bas
Fabien des Roses

Fabien des Roses

Nombre de messages : 73
Localisation : Dans le monde des rêves
Date d'inscription : 28/08/2006

Chambre de Fabien Empty
MessageSujet: Re: Chambre de Fabien   Chambre de Fabien EmptyDim 2 Sep - 17:11

(ouai, vive toi alors)

> - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - <

Fabien ne pouvait que laisser les choses se passer, tant son esprit pouvait parraître ailleurs. En y regardant de plus prêt, ni l'un ni l'autre n'était totalement présent mentalement pour cela.
Le jeune homme sourit. Sa phrase l'avait beaucoup amusé, et il avait besoin de cela pour se sentir en confiance. Haussant alors les épaules, il tourna son visage vers lui, puis le chevaucha, en posant ses mains sur son torse, lui expliquant :


"Tu dis n'être pas doué ? En es-tu seulement certain ?"

La tension était à son comble pour Fabien, mais avant quoi que se soit, il prit les poignets de Satyavane, pour lui faire lever ses bras, les allonger au dessus de sa tête.
Gardant un sourire, il posa ses lèvres dans le cou de son partenaire, remontant lentement vers les lèvres, en ne faisant que les frôler, puis redescendant vers le torse, jouant de sa langue au niveau de son coeur, gardant en mémoire la moindre parcelle de peau parcouru par ses lèvres.

Lâchant les poignets du militaire, Fabien glissa lentement ses mains sur les côtés, allant vers les hanches, et finalement se posant calmement sur l'intime partie du corps, en la caressant.
Il laissa ses yeux glisser sur le corps, puis ses lèvres se joindre aux siennes, les quittant presque aussitôt, pour lui sussurer :


"Si tu ne sais pas... ai confiance en moi."

Puis il reprit possession de ses lèvres, sans cesser le mouvement de sa main sur le membre de l'homme.
Revenir en haut Aller en bas
http://devil-hunter13.skyrock.com/1.html
Satyavane Youri

Satyavane Youri

Nombre de messages : 39
Localisation : Toujours à l'Ouest
Date d'inscription : 24/08/2007

Chambre de Fabien Empty
MessageSujet: Ça commence à devenir chaud XP   Chambre de Fabien EmptyDim 2 Sep - 17:29

Satyavane fut étonné de l'initiative soudaine du jeune homme, mais cela le soulagea qu'il prenne ainsi le relais. Cette attitude confiante semblait plus normale, tout de même ! Satyavane pouvait se concentrer sur leur action sans sentir qu'on attendait quelque chose de plus de lui, quelque chose en rapport avec les sentiments.

Atandis que la langue de Fabien parcourait son corps, l'étudiant songea encore à un ou deux devoirs à rendre, mais quand la main experte vint taquiner son sexe, il ne put plus rester indifférent. Ses bras étaient bloqués par son compagnon, alors il utilisa sa cuisse pour caresser le membre de ce dernier. Comme sa peau était douce, il savait que cela lui procurerait quand même un peu de plaisir, même si bientôt cela ne suffirait plus.

-"Fabien... Il faut que tu me lâches les bras..."

Si le jeune homme se montrait sûr de lui, Satyavane lui ferait confiance. Surtout, il craignait qu'il ne lui susurre des mots tendres au momet critique. Si c'était le cas, il se sentirait vraiment gêné et regretterait sans doute son acte.

Satyavane commençait à laisser échapper des soupirs significatifs.
Revenir en haut Aller en bas
Fabien des Roses

Fabien des Roses

Nombre de messages : 73
Localisation : Dans le monde des rêves
Date d'inscription : 28/08/2006

Chambre de Fabien Empty
MessageSujet: Re: Chambre de Fabien   Chambre de Fabien EmptyDim 2 Sep - 18:21

Sitôt dit sitôt fait, les bras furent de nouveau libre, mais Fabien contracta son ventre sous l'effet qu'avait la jambe de Satyavane contre lui. Il lui souriait, amicalement peut-être, avec une envie forte, naissante dans son coeur.
Après tout, il n'avait rien à perdre en faisant ce qu'il demandait, et même si ce n'était qu'histoire de cette fois, par besoin uniquement, ça lui était égale, il le prendrait comme tel et ne verrait rien à avoir contre lui. Il pourrait même aller lui reparler après, tant qu'ils ne discuttaient pas sur leur sujet sensible, come il le pensait, le passé. Pourquoi un passé devait-il toujours être aussi trouble et aussi sombre ?
Il n'en savait rien, pauvre petit surveillant qu'il était.

Fabien ne voulait pas spécialement être éternellement lié à lui, juste cela lui suffirait, du moins, pour aujourd'hui. Après quoi, qui sait ce que pensera son coeur ? Pas même lui.

Embrassant ce corps presque parfait, et tellement virile, le cadet gardait un petit sourire, tout en voulant au maximum satisfaire son partenaire. Tout était bon à prendre pas vrai ?

Cependant, il se décala, tout en continuant la masturbation du membre tendu, et descendit ses lèvres vers ce même endroit, descendant donc de sûr Satyavane.
Lançant un furtif regard vers lui, il le prit en bouche calmement, jouant de sa langue agilement sur les points sensible, faisant comme il savait, comme il aimait faire.


*Si je ne suis pas fou, que suis-je alors ?*

Ses mains posées sur le bassin de Satyavane, parcourant, effleurant ce corps tendre et parfait, Fabien s'amusait sans vraiment s'amusait. Il le satisfaisait simplement... Il se satisfaisait aussi, mais d'une autre façon. Disons simplement que pour connaître intimement quelqu'un, ou du moins son corps, il n'y a pas meilleur remède.
Revenir en haut Aller en bas
http://devil-hunter13.skyrock.com/1.html
Satyavane Youri

Satyavane Youri

Nombre de messages : 39
Localisation : Toujours à l'Ouest
Date d'inscription : 24/08/2007

Chambre de Fabien Empty
MessageSujet: Re: Chambre de Fabien   Chambre de Fabien EmptyDim 2 Sep - 20:54

Satyavane se demanda où Fabien avait-il pu apprendre ces choses. Il semblait les enchaîner si naturellement !
Lorsque les lèvres s'emparèrent de son membre, il tressaillit et posa doucement ses mains sur la tête du jeune homme, ne sachant pas où les mettre d'autre. Puis il ferma les yeux, s'abandonnant aux effets que cette langue étrangère lui prodiguait.

Son ventre se creusait et ses yeux étaient hagards, noyés de plaisir. Il sentit bientôt qu'il ne pouvait plus se retenir et se prit à sourire. Oui, Fabien venait d'éveiller son corps, venait de souffler la poussière sur le gouffre de son désir. Ce terrible manque qu'il avait ressenti depuis un mois commençait à être soigné.

Brusquement, il repoussa le jeune homme pour s'éviter de se lâcher dans sa bouche ; Satyavane trouvait ça écoeurant et ne voulait pas le faire subir à autrui. Et puis de toute façon, il n'allait pas le lui demander car il se refusait à parler, pour ne pas briser sa concentration, ayant enfin parvenu à se mettre dans l'ambiance.

Il renversa le garçon sur le ventre et s'allongea sur lui, ses bras musclés lui couvrant les siens, une de ses mains saisissant son sexe pour le masturber à son tour. Il enfouit son visage dans cette nuque gracieuse et la mordit de baisers.
Revenir en haut Aller en bas
Fabien des Roses

Fabien des Roses

Nombre de messages : 73
Localisation : Dans le monde des rêves
Date d'inscription : 28/08/2006

Chambre de Fabien Empty
MessageSujet: Re: Chambre de Fabien   Chambre de Fabien EmptyMar 4 Sep - 11:18

Ils se plaisaient dans leur geste, car ils convenaient parfaitement aux attentes et désirs du partenaire de jeu dangereux. Lorsque Fabien fut repoussé, cela l’étonna presque, et pourtant, il se laissa faire, peut-être pour ne gâcher cet instant, et peut-être aussi, parce qu’il n’y portait pas plus d’attention que cela.
Ses pensées se posèrent sur le corps tantôt admiré, tantôt désiré, alors qu’il fut allongé face à lui, non sans trop de soumission, et que ses bras doucement bloqué par le plaisir, se plaquèrent contre le matelas, ses mains saisissant pleinement les draps, comme pour trouver appui.

La main hasardeuse de Satyavane, le ravi, et ses lèvres dans son cou lui procurèrent des frissons, et une intense envie de les lui ravirent. Bien que sa pensée se voulait tournée vers la main glissant sur son intimité, Fabien gardait les yeux rivés sur ce corps sublime, oui, il n’y avait que ce mot, que ce beau et cette impression de peur qu’il ressent en se laissant aller à ses caresses, la peur de ne pouvoir se passer de son contact peut-être. Et pourtant tout était parfait, jusqu’à ces lèvres contre son cou, et se visage niché contre lui, dans le creux de sa nuque.
Cherchant l’appui de son corps, le cadet laissa passer un soupir de contentement de sa gorge, de sa bouche à demi ouverte laissant passer son souffle chaud. Son bassin se cambra doucement vers cette main, se tendant de plus en plus.
Respiration haletante, sourire doux accroché à ses lèvres, et ses mains qui souhaitaient glisser sur cette peau. Tout aussi habile qu’il savait l’être, Fabien trouvait que Satyavane était un merveilleux démon, plus expert encore peut-être que lui-même.

Mais cela ne suffirait sans doute pas. S’il voulait plus encore le contenter, il lui fallait donner son corps à ses mains, donner son être, se soumettre à cette volonté de fer, à cet étudient militaire. Avant cela, il effleura de ses doigts le dos de son compagnon descendant jusqu’au bassin.
Un gémissement passionné, une note de plaisir et une marque de volonté de le sentir entrer, il chercha son visage, le tourna, et prit possession de ses lèvres, les yeux à demi clos, montrant son désir simplement.
La masturbation l’avait transcendé, il n’était plus cet homme changeant de la peur à la certitude, ou l’inverse, mais cet homme qui se donnait, qui offrait son corps pour plaire, qui donner tout son être à l’ivresse.

Tout son corps lui demandait : prend moi ! Toutes ses attentions le confirmer, et l’appuyer chaque seconde un peu plus, plaquant son corps contre le sien pour ne plus quitter cette douce chaleur.
Revenir en haut Aller en bas
http://devil-hunter13.skyrock.com/1.html
Satyavane Youri

Satyavane Youri

Nombre de messages : 39
Localisation : Toujours à l'Ouest
Date d'inscription : 24/08/2007

Chambre de Fabien Empty
MessageSujet: Re: Chambre de Fabien   Chambre de Fabien EmptyMer 5 Sep - 17:38

Lors des stages militaires, dans l'humidité des douches et la pénombre du dortoir, Satyavane avait vécu le plaisir à l'état cru ; on lui apprit à ce que les caresses soient aussi fermes que des coups, pour imposer son désir à l'autre. Et il fallait toujours embrasser comme si on était munis de crocs. Ce jeune homme studieux en tout avait imité ses aînés, répété leurs gestes, jusqu'à maîtriser parfaitement l'attitude passionnée sans pour autant la laisser toucher son coeur de glace.

Remarquant les gémissements de Fabien et sentant l'abandon de son corps entre ses bras, Satyavane reprit confiance en ces techniques assidûment apprises. Il accéléra le rythme de sa main sur le sexe frémissant et écarta doucement les jambes du garçon.
Il le pénétra sans difficulté tellement Fabien était détendu. L'étudiant put commencer à bouger en lui tout en lui battant le lobe d'oreille de sa langue avide.

Il se sentait vraiment bien à s'unir avec quelqu'un de si chaud dans un lieu qui lui avait paru si hostile à son arrivée. Le corps de Fabien ressemblait à un alcool doux destiné à se réchauffer en plein hiver, comme Satyavane en avait l'habitude dans son pays nordique. Oui, il se sentait bien, si bien qu'il relâcha sa vigilance pour susurrer d'une voix haletante :

-"Fabien... tu es ma flamme mauve..."
Revenir en haut Aller en bas
Fabien des Roses

Fabien des Roses

Nombre de messages : 73
Localisation : Dans le monde des rêves
Date d'inscription : 28/08/2006

Chambre de Fabien Empty
MessageSujet: Re: Chambre de Fabien   Chambre de Fabien EmptyJeu 6 Sep - 19:11

Il n’avait jamais pensé, jamais cru un jour, ici, dans cet établissement, ressentir cette douce sensation que celle de la peau d’un homme contre lui, que celle d’un homme en lui. Laissant un hoquet de surprise s’échapper tout de même à la venue de Satyavane en lui, Fabien, eu les joues rosies de plaisir, se cambrant de temps à autres pour mieux le sentir.
Laissant ses lèvres s’arquer en un tendre sourire, le jeune surveillant leva ses mains pour les déposer dans le dos de l’étudient militaire, pour l’effleurer de ses doigts, de haut en bas, très lentement.
Lançant sa tête en arrière un peu plus, laissant l’extase grandir, contractant son ventre sous l’effet des vas et viens, fermant doucement ses yeux et laissant des soupirs passionnés traverser ses lèvres qui ne demandaient qu’à entrer en contact avec celles de son vis-à-vis.
Les vampires existeraient, il serait vampire, il l’aurait mordu depuis longtemps à pleine dent pour lui faire partager ce qu’il ressentait en ce moment, même si ce n’était que ce moment.

Pourtant, sa plénitude fut troublée par les paroles prononcées. Il était sa… flamme ? Qu’entendait-il par là ? Qu’est-ce qui venait de passer dans sa tête pour que lui, à paraître si froid et si absorber par son devoir se laisser aller dire de pareille chose ?
Son cœur se soulagerait-il en guidant ses lèvres à prononcer ses quelques mots ? Ou, simplement, avait-il besoin de contact plus régulier avec lui ? Fabien ne pouvait pas penser qu’il s’agisse d’autre chose que sa deuxième pensée. Non, il ne pouvait être… était-il si sensible au point de paraître si fort devant tous ?
Sa voix le fit trembler, un frisson presque connu lui transperça le cœur. Il ne serait pas si fort intérieurement, il aurait laissé ses larmes couler simplement, ce qu’il s’empêcha de faire, ce qui n’arrêta pas ses deux yeux de briller intensément.

Ondulant un peu plus sous les mouvements de Satyavane, il lui en demandait plus, toujours plus, ne jamais cesser de percevoir ce corps, de toucher cette peau, cette musculature plus qu’alléchante.
Redressant son visage pour donner des baisers dans la nuque de son partenaire, le jeune platine posa complètement ses mains sur ce dos parfait, pour les descendre vers le bassin. Mais il ne pouvait arrêter ses soupirs, ses gémissements de passer outre la mince barrière de ses lèvres entrouvertes. Tout son corps… Tout son être ne demandait qu’à intensifier cet instant, qu’à le connaître encore plus.
Respirant irrégulièrement, prenant pour cause les à-coups reçut, qu’il trouvait d’une douce violence, Fabien laissa sa voix sortir :


"Laisse-moi être… ton amant de passage."

Articula donc notre « pauvre » Fabien d’une voix légère, presque un soupire, avant de nicher son visage contre cette nuque, et de laisser place une nouvelle fois à ses gémissements si particulier, mais si réel et expressif.
Il n’avait envie que d’une chose, et il venait de le lui demander explicitement, pour une fois, sans passer par quatre chemins. Naturellement, et si facilement.
En revanche, il ne s’attendait à aucune réponse, qu’elle soit négative ou positive de la part de Satyavane. Pourtant, tout son être ne demandait qu’à entendre « oui », même si ce dernier mot devait être sous-entendu d’une quelconque façon que se soit.
Revenir en haut Aller en bas
http://devil-hunter13.skyrock.com/1.html
Satyavane Youri

Satyavane Youri

Nombre de messages : 39
Localisation : Toujours à l'Ouest
Date d'inscription : 24/08/2007

Chambre de Fabien Empty
MessageSujet: Re: Chambre de Fabien   Chambre de Fabien EmptyMar 11 Sep - 0:07

Lorsque Fabien se cambrait, Satyavane pouvait contempler son élégante chute de rein qui se creusait davantage. Une chance que le jeune homme était actif dans l'acte ! L'étudiant se sentait beaucoup plus à l'aise quand on l'aidait à gérer.
Il sentait la peau de Fabien vibrer et le compara à un bel animal, peut-être un chat, qui l'avait d'abord séduit pour s'abandonner entre ses bras musclés. Et cet animal ondulant, infiniment doux, terriblement sensuel, ne se privait pas d'exprimer ses émotions, ce qui faisait redoubler Satyavane d'efforts pour le contenter. Ses coups de reins se firent plus secs, plus rapides, ses caresses plus saisissantes. Il se perfectionnait naturellement dans cet art sexuel, grâce à un partenaire si aimable, si communicatif. Oui, car il gémissait, soupirait, murmurait même son nom...

Satyavane songea que ce rapport avec Fabien achevait d'assurer la validité du principe comme quoi les hommes étaient faits pour se caler avec les autres hommes. Ils se complétaient parfaitement, savaient où se caresser, où se conduire... Une sorte de fusion, dans la sueur, les baisers, la douleur, le plaisir.

Juste après que Fabien eut terminé sa phrase, Satyavane jouit en lui en lâchant un grommelement contenté. Il se laissa tomber sur ce corps tout humide, demeurant encore en lui pour garder sa chaleur, même s'il n'en pouvait plus.

Il s'écoula quelques instants, puis l'étudiant se retira lentement, s'étendit sur le côté en murmurant :

-"Tu... peux être mon amant, si tu veux. Mais je ne suis pas très vivable... Il me faut ma liberté... mon travail... Parce-que je suis fait pour demeurer seul."
Revenir en haut Aller en bas
Fabien des Roses

Fabien des Roses

Nombre de messages : 73
Localisation : Dans le monde des rêves
Date d'inscription : 28/08/2006

Chambre de Fabien Empty
MessageSujet: Re: Chambre de Fabien   Chambre de Fabien EmptyMer 12 Sep - 7:46

Fabien eu connaissance d’un changement de perception et fut assuré de la fin proche. Combien de temps, combien de fois ? Un pareil rêve ne pouvait pas être une telle réalité, si tranchante pourtant.
Plaquant plus intensément ses mains contre son dit amant, Fabien retint un petit cri de plaisir pour ne dire que le prénom du partenaire, tout juste connu par quelques questions de principe, alors que la jouissance était à son comble.

Les yeux violet se clorent, et la voix se tu pour laisser la respiration faible prendre le temps de se montrer et donner la mesure de leur effort. Qu’il était bien, juste là, à le sentir rester sur lui et en lui, mais qu’il regretta le moment où il partit. Ce fut une petite moue de mécontentement et un soupir qui marquèrent cette action, alors qu’il écouta avec une attention toute particulière les paroles.
Il le pouvait ?!
C’était fort intéressent à savoir, et même s’il devrait le laisser vivre, il lui donnerait volontiers son corps lorsqu’il en aurait besoin. Un sourire parcoura son visage alors qu’il se pencha au dessus de lui pour lui donner un baiser calme, et restait en appui au dessus, pour contempler ce corps si parfait à ses yeux admiratifs.


« Tu es quelqu’un d’exceptionnel, ou du moins, une personne que je n’ai jamais croisée auparavant. Je te laisse ta liberté, et t’offre mon corps pour le moindre de tes désirs. »

Ou pour l’éternité plutôt. Il rougit à ses propres pensées, mais ne demandait pas tant à ce militaire qui paraissait si différent de tous les autres, et qu’il aimerait plus que tout apprivoiser. Pourtant, ses pensées se retournèrent vers un aspect qu’ils avaient plus tôt évoqué. Les filles… Il les trouvait, pour sa part, plutôt agréable à vivre, et s’il n’était pas tant attaché que cela au côté masculin du corps, il se serait volontiers abandonné à l’une d’entre elle.
Mais était-ce seulement le bon moment pour placer cela ? Son travail hein ? Son travail n’était-il pas de les « surveiller » justement ?
Travaillant cela dans sa tête, cela ne l’empêcha pas de rester attentif à Satyavane. Finalement, il lui sortit de but en blanc, comme si cela avait un rapport direct avec ce qu’ils venaient de faire :


« J’aimerais te présenter à quelque personne un jour… Et mieux te faire connaître les lieux, si tu n’y vois aucun inconvénient. »

Pour couronner le tout, Fabien lâcha un sourire plus que « câlin » et déplaça ses yeux en laissant le sang coloré tendrement ses joues.
Revenir en haut Aller en bas
http://devil-hunter13.skyrock.com/1.html
Satyavane Youri

Satyavane Youri

Nombre de messages : 39
Localisation : Toujours à l'Ouest
Date d'inscription : 24/08/2007

Chambre de Fabien Empty
MessageSujet: Re: Chambre de Fabien   Chambre de Fabien EmptySam 15 Sep - 14:51

Par respect et affection envers son partenaire, Satyavane avait préféré avertir ce dernier de sa froide conduite habituelle. Avec les autres, il n'avait pas pris ce soin, car ils n'avaient pas parvenu à lui procurer ce bien-être-là. Fabien était un genre nouveau qu'il rencontrait. L'étudiant militaire s'était toujours méfié de la nouveauté, mais celle-ci ne lui avait pas été néfaste.

Il se leva en s'étirant au moment où le garçon lui déclara ces mots qui le troublèrent ; ainsi, il acceptait le marché avec un être à face de pierre comme lui, qui ne pourrait répondre que de façon dérisoire à son caractère ensoleillé ? Bien, s'il se sentait capable de cela... Mais beaucoup s'y étaient déjà cassé les dents.

Lorsque Fabien lui avoua laisser son corps à sa disposition, Satyavane sentit un bref élan de désir l'envahir une nouvelle fois. Il éluda cette envie de recommencer leurs ébats, car il se sentait épuisé et aussi très sale. Nu et encore dégoulinant de transpiration, il se dirigea vers la salle de bain et entra dans la douche.
Les cheveux en arrière, laissant l'eau tiède bouillonner sur ses épaules musclées, il soupira profondément. Il se sentait vraiment bien. Il songea que le doigté de Fabien, si efficace sur son corps, pourrait aussi s'utiliser un jour en massage, quand l'entraînement lui aurait fait éprouver trop de courbatures.

Il termina de se laver et sortit de la salle de bain, une serviette autour de la taille. Il alla vers ses affaires, plongé dans ses pensées, sans plus un regard vers Fabien.
Revenir en haut Aller en bas
Fabien des Roses

Fabien des Roses

Nombre de messages : 73
Localisation : Dans le monde des rêves
Date d'inscription : 28/08/2006

Chambre de Fabien Empty
MessageSujet: Re: Chambre de Fabien   Chambre de Fabien EmptySam 15 Sep - 23:11

Le jeune homme n’attendit pas de réaction spécifique de la part de Satyavane, et heureusement pour lui, pourrions-nous dire, car cet homme là, celui qui venait d’accepter qu’il reste son amant, en lui assurant avoir une personnalité difficile à cerner quelque part, et plus préoccuper par son métier que part l’Amour, cet homme là ne donna rien si ce n’est d’occuper la douche.
Le jeune homme platine s’étira de tout son long sur le lit, posant son avant bras contre son front et soupirant d’aise. Cette relation lui avait fait du bien, lui qui n’en n’avait pas eu depuis quelque temps, avait été fort heureux de rencontrer un homme comme lui, si simple d’esprit concernant CE problème.
Respirant doucement pour retrouver un calme certain, Fabien tourna son regard vers la porte qui, quelques temps après s’entrouvrit pour laisser sortir le bel homme. Un sourire sur son visage, il le secoua et s’assit sur son lit, sans plus bouger. Que pouvait-il faire de plus ? Il n’allait pas lui demander de rester, se serait égoïste, et Satyavane avait sûrement mieux à faire que de rester dans cette pièce qui ne représentait pour l’instant qu’un lieu où il avait eu un rapport sexuel.

Le surveillant soupira une fois en se levant, sans manquer de laisser ses yeux s’attarder sur les courbes de ce corps qu’il avait pu toucher, et qui, il fallait bien l’avouer, était plus que plaisant.
Non, il ne le regarderait plus aujourd’hui, il n’avait plus besoin de lui n’est-ce pas ? Et s’il trouvait le moyen de lui parler de son travail, lui ne comprendrait rien, mais pourrait juste passer plus de temps à le voir.

Allons bon, ce n’était pas le premier qu’il désirait ainsi, il n’allait pas tomber amoureux de celui-ci, se serait trop bête…
Secouant son visage et se giflant mentalement, Fabien s’appuya dans l’embrasure de la porte avant de dire :


« Satyavane, si tu as besoin de me contacter pour quoi que se soit, mon numéro se trouve dans le carnet sur la petite table… regarde à ‘MOI’ tu trouveras. »

Laissant son regard frôler le sol rapidement, le jeune surveillant se glissa dans sa salle de bain, et souffla en s’appuyant lourdement sur le lavabo, contemplant ses joues rouges dans le miroir. Se moquant de lui-même, il se glissa dans la cabine de douche vaguement, se lava en hâte, pour finalement prendre quelques vêtements propres dans la petite commode, et sortir tout vêtu, son regard s’attardant sur la pièce … …

[Haha ! vous aimeriez savoir la suite hein ? bah, moi aussi à vrai dire^^ À toi de jouer Satya]
Revenir en haut Aller en bas
http://devil-hunter13.skyrock.com/1.html
Satyavane Youri

Satyavane Youri

Nombre de messages : 39
Localisation : Toujours à l'Ouest
Date d'inscription : 24/08/2007

Chambre de Fabien Empty
MessageSujet: Re: Chambre de Fabien   Chambre de Fabien EmptyDim 16 Sep - 1:54

[Joueuse de Satya, remontant ses manches : Voui, voui... Au boulot XP]

---

Satyavane était en train de se rhabiller soigneusement quand la voix de Fabien le fit émerger de ses lointaines pensées. Son numéro ? Mais l'étudiant ne possédait pas de téléphone... Sa seule technologie ambulante consistait en ce talkie walkie prêté par ses supérieurs, dont il ne se servait jamais, par peur de l'abîmer et par manque d'occasion. Cependant, quand la douche se mit à couler, il alla ouvrir le carnet et constata qu'un membre prénommé "Moi" en faisait bien partie.

Il esquissa un léger sourire amusé. Fabien craignait-il de perdre la mémoire ? L'atmopshère de cet établissement rendait-elle fou, à la longue ? L'étudiant perdit aussitôt son sourire et mémorisa immédiatement le numéro. Il possédait une très bonne faculté de tout conserver dans sa tête : tactique militaire, mais aussi personnelle car il n'aimait pas s'encombrer de paperasserie jugée inutile. Et puisque le numéro de Fabien n'appartenait pas à la catégorie "travail", il était tout évident que Satyavane le juge futile.

Il termina de boutonner la veste de son costume chic et, dans le grand miroir, remarqua un odieux et lâche pli au niveau de son épaule, là où Fabien avait dû s'agripper à un moment donné dans leur première étreinte...
Satyavane fronça les sourcils, puis noua ses cheveux humides en une raide queue de cheval de laquelle rien ne dépassait. La porte de la salle de bain s'ouvrit sur Fabien qui sortait, déjà vêtu. L'étudiant lui en fut gré, car il aurait peu apprécié que le désir remonte en lui, en voyant un homme nu alors qu'il était habillé, lui. Une situation pareille l'émoustillait au point de lui en faire honte.

Il détourna la tête en annonçant :

-"Bien, je dois y aller... Tout ceci m'a donné faim, pas toi ? On va manger ensemble ?"

Il proposait rarement à quelqu'un ce genre de choses. D'habitude, il préférait un livre pour compagnie, enfermé dans sa chambre. Mais là, étrangement, il avait envie de prendre un peu l'air... Aux côtés de Fabien, il se sentait à l'aise, même au milieu des filles.

Sans attendre de réponse, il tourna la poignée de la porte et sortit dans le couloir.

---

[Je passe le relai à (roulements de tambour) ... tadââââm ! Kaileena ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Kaileena

Kaileena

Nombre de messages : 180
Date d'inscription : 03/08/2006

Chambre de Fabien Empty
MessageSujet: Re: Chambre de Fabien   Chambre de Fabien EmptyDim 16 Sep - 22:46

*Qu'elle beau soleil!!*

Pensa la jeune orpheline.Les oiseaux chantaient,le soleil brillait et c'était une journée parfaite pour profiter du soleil à l'extérieur.Kailee s'était donc légèrement vêtu et avait décider d'aller se baigner...jusqu'à ce qu'elle arrive a l'étage des gardes.Aucune orpheline n'osait se promener dans ce coin...Elle décida donc de s'aventurer dans ce lieu fuit comme la peste.Il n'avait que Kaileena pour avoir des idées aussi folle!

*Que font les gardes dans leurs petite salle???*

Elle pénétra doucement,sans bruit dans le couloir et écouta a toute les portes.ELle entendait des bruit..hum...étrange...dans certaine chambre,en plus,elle entendait des cris dans une de ces nombreuses salles,et elle était si concentré,qu'elle ne vit pas la porte s'ouvrir,elle le réalisa quand elle se retrouva a terre,sur le derrière.Sans aucun signe de prudence,elle se releva furibonde et s'adressa de façon impolie au garde.


-Quand vous ouvrez une porte,assurez vous que personne n'est en arrière!
Revenir en haut Aller en bas
Fabien des Roses

Fabien des Roses

Nombre de messages : 73
Localisation : Dans le monde des rêves
Date d'inscription : 28/08/2006

Chambre de Fabien Empty
MessageSujet: Re: Chambre de Fabien   Chambre de Fabien EmptyMar 18 Sep - 20:01

Oui, il fallait dire que ce genre d’exercice là, donnait vraiment une grande faim. Aussi Fabien ne voulu-t-il pas décliner l’offre que lui faisait Satyavane, mais alors qu’il allait pour lui répondre et lui dire qu’il accepté, ce dernier enclencha la poigné de la porte, et l’on entendit un « boum » sur le sol, et une voix de jeune fille.
S’approchant en hâte pour voir ce qu’il se passait, Fabien croisa le regard de Kaileena, puis inclina son visage envers son « amant » pour lui dire oui à la proposition de déjeuner. Mais déjà, il fit une petite moue pour répondre avant même que Satyavane n’eu le temps, à cette jeune étudiante :


"Et bien, c’est qu’il ne faut pas écouter derrière les portes, et être attentive mademoiselle. Sans quoi, voilà ce qu’il arrive. Et puis, même si vous n’écoutiez pas aux portes, vous pourriez marcher au milieu, le couloir est suffisamment grand pour que l’on puisse ouvrir les portes sans, sans cesse, avoir à prendre garde à ce qu’il n’y ai personne derrière."

Fabien répondit avec calme et assurance comme il l’aurait fait devant n’importe quelle autre personne, qu’il s’agisse d’un autre garde ou non, ou encore bien même de son/sa supérieur.
Tendant tout de même sa main en souriant machinalement, en ayant parlé sur un ton plus amusé que donneur de leçon, Fabien voulait simplement l’aider et parler un peu.

Le temps était passé où il avait pu parler aux jeunes filles sans problème. Là, ces temps-ci, il ne faisait que les « remettre en rang » et les punir du moindre faut pas. Alors, il laissa ses yeux tourner doucement vers le visage de Satyavane, de peur peut-être qu’il se sente quelque peu mal à l’aise ou soit exaspérer de trouver sur son chemin une fille.
Hochant doucement son visage et laissant un petit soupir de contentement s’échapper d’entre ses lèvres avant qu’il ne laisse Kaileena se relever d’elle-même, peut-être pas assez crédule pour accepter une main de garde tendue, même si cette dernière n’était là que pour l’aider à se relever.
Haussant les épaules, le plus jeune des deux hommes recommença un peu à parler :


"En tous les cas, pouvons-nous vous être utile en quoi que se soit ? Oh ! Encore une fois, vous devriez prendre garde, et ne pas parler sur ce ton, l’on pourrait vous y reprendre, et peut-être cette fois, vous seriez moins chanceuse, et ne tomberait pas sur des gardes qui sont dans leur bon jour. Du moins, c’est ma pensée personnelle."

Un grand sourire, plus sérieux et serein qu’avant vint souligner les traits joviaux de son fin visage pâle, alors qu’il parlait toujours avec ce soupçon de gaîté au fond de lui. Lançant un petit regard presque complice envers Satyavane, il ne s’attarda pas sur le sujet, mais affirma (pour finir) tout de même, les yeux levés vers le plafond, mine de dire, j’ai rien sous-entendu :

"Nous allions manger… … Et vous ?"
Revenir en haut Aller en bas
http://devil-hunter13.skyrock.com/1.html
Satyavane Youri

Satyavane Youri

Nombre de messages : 39
Localisation : Toujours à l'Ouest
Date d'inscription : 24/08/2007

Chambre de Fabien Empty
MessageSujet: Re: Chambre de Fabien   Chambre de Fabien EmptyMar 18 Sep - 21:50

Satyavane fut surpris que cette porte qu'il venait à peine d'ouvrir alla aussitôt terrasser quelqu'un qui passait dans le couloir. Il s'apprêtait déjà à s'excuser automatiquement lorsque la personne en question se releva d'un bond qui fit trembler sa poitrine moulée dans un T-shirt juste sous le nez du jeune homme. Et une voix claire se mit à retentir insolemment à ses oreilles.

Après avoir considéré l'orpheline à l'attitude nonchalente qui se tenait devant lui, après avoir entendu Fabien qui parlait d'un ton ferme mais doux à cette dernière, l'étudiant militaire fronça les sourcils et croisa les bras, jaugeant la fille avec humeur. Premièrement, il avait faim, ce qui le rendait irrascible. Deuxièmement, il était fatigué, ce qui engendrait la même conséquence. Troisièmement... une fille, ça restait une fille. Ce n'était pas agréable à rencontrer. Le malaise commença à poindre, à tirailler en lui.

Il laissait répliquer son compagnon, lui étant assez reconnaissant de prendre la situation en mains. Mais l'allure défiante de la fille avait le don de lui attaquer les nerfs. Il ne se contint plus. Ignorant le regard complice de Fabien, il se pencha vers la fille et répondit d'un ton dur et méprisant :

-"Tu n'as rien à faire ici. Dégage, tu ne vois pas que tu souilles cet endroit ?"

Etrangement, même s'il n'était pas seul, même si cette fois-ci, dans ce couloir, le masculin était en supériorité numérique, il avait l'impression que sa cicatrice le titillait, sous son gant blanc. Il serra les poings, lèvres pincées, tout en continuant de fixer la fille de son regard glacé.
Revenir en haut Aller en bas
Kaileena

Kaileena

Nombre de messages : 180
Date d'inscription : 03/08/2006

Chambre de Fabien Empty
MessageSujet: Re: Chambre de Fabien   Chambre de Fabien EmptyMer 19 Sep - 0:53

Elle se leva doucement,s'assurant qu'elle n'avait rien de casser,puis épousseta sa mince jupe de tissu.Elle posa enfin un regard dédaigneux sur lgarde,et reconnu un garde qu'elle avait déjà vu...elle ignorait qu il était,mais il ne semblait pas lui vouloir de mal...il avait un bon sens de déduction cet homme...que pourrait-elle bien répondre??Ce garde avait l'air calme et assuré...ce qui mettait Kailee sur la défensive,les gardes avait souvent l'habitude de caché leur côtés mauvais et cruel sous un air justemnt calme!Elle s'appuya le dos sur le mur,et répondit de façon dédaigneuse au garde.

-Pff...pourquoi devrais-je avoir peur??J'aurais beau être douce comme un agneau et on me violerait pareil!

Elle n'avait point peur...ce garde avait une façon étrange d'agir...il ne semblait pas avoir d'idée comme les autres...


-Moi??Je me promenait...tu vois le genre?Petie balade de santé.

Balade de santé??Dans un couloir rempli de garde???REster enfermé ici avait dû lui brûler quelques neurones!Elle envoya son épaisse chevelure mauve derrière ses épaules,et son regard se durcit au dire de l'autre garde.De façon encore plus méprisante que le garde,elle lui répondit.

-Moi je souille cette endroit??Ces les hommes dans ton genre qui avez souiller cette endroit et les orphelines!Vous ne mériteriez même pas de vivre dans un endroit comme ici!Ou du moin,c'est vous qui devriez être soumis!


Puis elle cracha au pied du garde,ne songeant même pas au fait qu'elle avait peut-être été trop loin dans ses paroles.
Revenir en haut Aller en bas
Fabien des Roses

Fabien des Roses

Nombre de messages : 73
Localisation : Dans le monde des rêves
Date d'inscription : 28/08/2006

Chambre de Fabien Empty
MessageSujet: Re: Chambre de Fabien   Chambre de Fabien EmptyMer 19 Sep - 8:34

Fabien écouta les réponses de Kaileena, et plus il l’entendait parler, plus il semblait qu’ils s’étaient déjà croisé auparavant, lors de sa première venue ici… Mais où était-ce déjà ?
Se penchant sur son passé ici, qui ne datait pas de trop, le jeune platine se souvint rapidement de sa rencontre au parc avec elle, et aussi, avec une autre jeune fille répondant au nom d’Heiwa.

Laissant Satyavane parler, il ne se doutait pas un instant qu’il prononce ces mots, et finalement, après avoir posé sa main sur son propre front et secouer négativement sa tête, remarqua qu’il aurait du mal à leur faire garder leur calme, étant donné qu’ils possédaient le même tempérament de feu tous les deux. En en riant presque, Fabien se plaça entre les deux personnages et inspira profondément avant de reprendre doucement :


"Je crois, que l’un, comme l’autre, possédait des images toutes pré faites de l’autre. Je vous propose que l’on aille parler… Et, mademoiselle, il me semble, si mes souvenirs sont bon, que nous nous sommes déjà croisé et que nous avions eu la même altercation tous les deux. Laissez moi un peu de temps… (Pensant)… Kaileena c’est bien cela ?... Je m’excuse, euh, Fabien des Roses, un garde que vous avez trouvé dans le parc."

S’inclinant doucement devant la jeune fille, Fabien se retourna vers Satyavane, et sans le toucher un seul instant physiquement, lui tint un regard quelque peu sévère mais calme, un regard disant : ce n’est pas le moment de faire ta fine bouche.
N’aimant pas spécialement les conflits, le jeune platine secoua son visage paisiblement avant de, tout en restant dans la même position entre les deux interlocuteur, soupirer de lassitude.
Il ne savait pas s’il devait faire quelque chose de spécial ou même, s’il devait continuer d’intervenir entre les deux, mais il ne pouvait pas laisser une « amie » et un amant rester ainsi devant lui dans de mauvais terme.

Se calmant lui-même intérieurement pour pouvoir reprendre sereinement le cour des choses, Fabien reporta son attention sur la jeune enfant en s’excusant :


"Mademoiselle, tous les gardes ne violent pas les jeunes filles… Ou du moins, tous ne partagent pas ce point de vue là… Ne vous en ai-je pas déjà fait part ? Et puis, ai-je une tête à faire cela ? Sincèrement, je suis épuisé, et je meurs de faim. Et je réfute les paroles de mon camarade, et les vôtres. Aucunes des personnes ici ne devrait être soumis. Les femmes comme les hommes. Simplement, il devrait y avoir une certaine loi de bonne conduite, et tout irait bien. Mais je ne suis pas dirigeant d’ici, et ne peux rien faire pour, je peux juste agir pour mon compte."

Disant cela, il se sentait un peu perdu. Lui n’avait jamais pensé que ça se passait aussi mal pour certain, et puis il n’était vraiment pas du genre à violer quelqu’un, ayant peur de se retrouver seul, ce n’était pas une bonne chose. Au contraire, plus l’on est apprécié, plus l’on a de personne qui vous entour et moins l’on se sent seul.
Alors, une de ses raisons de demander à Satyavane de rester avec lui, était celle-ci, une autre de demander à rester son amant, était parce qu’il l’avait trouvé très doué… et très sensible.
Baissant son regard, par peur peut-être, le Fabien, serra de sa main son bras fortement, avant de se taire en l’espoir que Satyavane ne prenne pas trop la mouche, et que Kaileena se rappelle de lui, du parc, et d’Heiwa. Il ne les avait pas oublié, elles avaient été les premières à venir lui parler. Comment oublier un moment pareil, lui qui se sentait seul, avait aimé cela.
Revenir en haut Aller en bas
http://devil-hunter13.skyrock.com/1.html
Satyavane Youri

Satyavane Youri

Nombre de messages : 39
Localisation : Toujours à l'Ouest
Date d'inscription : 24/08/2007

Chambre de Fabien Empty
MessageSujet: Re: Chambre de Fabien   Chambre de Fabien EmptyMer 19 Sep - 20:40

Ses grands yeux pétillaient de colère et Satyavane écarquilla légèrement les siens d'étonnement. Il n'avait jamais encore été confronté à une de ces orphelines rebelles dont les rumeurs l'effrayaient. Et voici qu'un parfait exempaire de défi et de farouche féminin avait pris chair devant lui.

Quand il la vit cracher à ses pieds, l'étudiant demeura immobile mais son expression de mépris en fut renforcée.

-"Quelle attitude vulgaire", grommela-t-il entre ses dents.

Il allait répliquer, imposer la glace de ses paroles et de ses actes, mais la voix chaleureuse de Fabien s'interposa une fois encore, paraissant s'étaler sur lui et la fille, comme de l'eau jetée sur des braises. Mais l'effet fut contraire aux espérances : l'eau ne fit que raviver la flamme. La colère de Satyvane, qu'on essayait ainsi de contenir, voulut se rebeller, elle aussi. Il n'allait pas se laisser faire par une fille, ça non ! Depuis toujours, il avait rejeté les amertumes de sa vie sur l'existence des femmes. Le spécimen qui se tenait devant là lui échauffa de mauvais souvenirs.

Dans son lointain pays, Satyavane était le seul à être sorti du corps d'une femme. On lui avait toujours fait comprendre à quel point cela était honteux, quasi-maléfique. Oui... Satyavane portait dans ses gènes ceux d'une femme, et sur sa peau s'incrustait encore le méfait de cette même femme, sa possessivité passée, sa méchanceté propre à toutes ses congénères. Satyavane était convaincu de tout cela. Et ce n'était pas aujourd'hui, quoi qu'en dise Fabien, même si ce dernier le suppliait ou le menaçait, qu'il allait changer de principes.

D'une main, il écarta Fabien de Kaileena.

-"Tu la bichonneras après si ça t'excite autant. Pour l'instant, laisse-moi régler mes comptes."

Il fixa durement la jeune fille et, brusquement, lui attrapa le menton avec sa main gantée sous laquelle le torturait cette fameuse cicatrice. Il serra fortement son étreinte au fur et à mesure qu'il parlait :

-"Cesse de tromper les gens avec ta fausse victimisation ! Si certains hommes abusent de vous, c'est sûrement de votre faute... Vous les manipulez à voitre guise.... Vous leur brisez le coeur..."

À travers les coups que son père lui donnait jadis, il percevait le nom de l'Indienne, lâché parmi les gémissements de colère de ce dernier. Si Satyavane avait fermé les yeux et tendu son dos pour que son géniteur se défoule, c'était parce-qu'il se sentait coupable de posséder en lui ce qu'il nommait un peu de femme.

Il approcha son visage de Kaileena pour planter son regard azur glacé dans le sien et poursuivre :

-"Oui... vous leur abîmez tout... N'est-il pas normal, même nécéssaire, que l'on vous abîme aussi..?"
Revenir en haut Aller en bas
Kaileena

Kaileena

Nombre de messages : 180
Date d'inscription : 03/08/2006

Chambre de Fabien Empty
MessageSujet: Re: Chambre de Fabien   Chambre de Fabien EmptySam 22 Sep - 22:05

-Dans le mille!

Elle réfléchit longuement où elel l'Avait rencontrer...jusqu'à ce qu'il se nomme...C'était le garde qu'elle avait rencontrer avec Heiwa...dans le parc...Voilà pourquoi son visage lui disait quelque chose!Mais elle ne réagit pas du tout a sa révérence,jugeant ce geste inutile!Il semblait avoir quelque chose entre ses deux hommes!Mais elle ne se questionna pas plus.Elle l'écouta lui parler d'une oreille très distraite,elle se concentrait surtout sur l'autre garde qui semblait beaucoup plus sauvage que Fabien.Elle suivait chaque geste de l'autre,calculant avec soin chacun de ses gestes...prête a réagir au quart de tour.Quand il dit qu'il avait des comptes a régler,elle sourit de manière sage semblant dire,tu ne me fait point peur.Et c'est alors qu'il fit se qu,aucun garde n'aurait jamais du faire...il l'a toucha...soudain,son regard adoucit devint un mur de glace,et quelque chose en elle bouillait...Elle n'était plus une orpheline...elle était une bête sauvage à qui on avait fait du mal. ELle l'écouta parler,mais ne suportant plus l'étreinte du garde,elle le gifla.La main frappa si fort,que le coup résonna dans le couloir silencieux,une marque rouge et inquiétante marquait la joue de Satyavane.Il l'avait lâcher sur le coup et elle le regardait de façon menacante.

-Ne me touche plus jamais!

Sifflat-elle entre ses dents.


-Sache que se sont les hommes qui détruiser la vie et le coeur des orpheline!Nous étions bien heureuse avant que des salot dans ton espèce apparaîsse dans le décor!
Revenir en haut Aller en bas
Fabien des Roses

Fabien des Roses

Nombre de messages : 73
Localisation : Dans le monde des rêves
Date d'inscription : 28/08/2006

Chambre de Fabien Empty
MessageSujet: Re: Chambre de Fabien   Chambre de Fabien EmptyDim 23 Sep - 16:09

Fabien ne pouvait rien faire pour les empêcher de se quereller de la sorte. Et même si maintenant il connaissait l’un et l’autre, ce n’était pas pour autant qu’il allait pouvoir les stopper. A moins qu’il ne fasse pour une fois preuve de froideur et peut-être même de violence, il n’y parviendrait jamais.
Laissant Satyavane lui expliquer son point de vue, laissant Kaileena lui rendre ce qu’elle reprocher aux gardes, Fabien leva la voix. Après tout, même s’ils devraient régler leur compte après, il n’en n’avait que faire. Cet homme là, cette jeune femme là, n’avait spécialement rien à se reprocher, puisqu’ils ne se connaissaient pas avant ce moment. Alors pourquoi faire preuve de violence dès lors ?


« Je ne supporterais pas vos enfantillages plus longtemps ! (Affirma le jeune garçon) Vous parlez comme si les hommes et les femmes ne devaient jamais s’entendre, et comme si vous vous connaissiez depuis toujours, alors que vous venez à peine de vous croiser ! Réfléchissez un court instant. Ne pensez-vous pas qu’au lieu de vous battre ainsi, vous feriez mieux de réfléchir ? Croyez-vous un seul instant que les deux opposés que sont hommes et femmes ne pourrons jamais s’entendre ? Pourquoi, d’où êtes-vous nez à votre avis ? Nous venons tous, folie ou pas, de l’amour d’un homme et d’une femme… Notre mère, et notre père… Et même si… ceux-ci n’ont pas toujours étaient compréhensif à notre égard, nous leur devons notre vie… Satyavane, toi qui haït les femmes, de ton regard chacun peut le voir, mais ta raison de haïr les femmes vient d’une seule femme n’est-ce pas ? Même si… les hommes ici sont souvent là pour abuser des femmes, leur esprit n’est pas toujours aussi sombre que cela. Même si les femmes ici ne sont pas sociable et aimable, c’est parce qu’elles se protégent de nous… Nous avons tous une raison de nous défendre de l’autre, mais au fond, c’est presque aussi stupide de croire à la lumière et aux ténèbres… (Se plaçant parfaitement entre eux deux) Je ne dis pas que je ne reproche rien aux femmes, mais je ne dis pas non plus adorer plus que tous les hommes. Chacun d’entre eux m’a blessé, et je vie avec, sans pour autant blâmer et les accuser tous. Si… Si vous consentiez à retrouver votre calme, l’un comme l’autre, et à parler calmement autour d’un déjeuné, peut-être pourrons-nous comprendre… Même si je pense en savoir et en avoir assez. (Il se calma, et sa voix redevint beaucoup plus douce) Kaileena, Satyavane… je vous ai connu l’un après l’autre, l’un sans l’autre, et si vous ne vous étiez pas rencontré dans ses conditions, peut-être auriez-vous pu parler calmement. Au lieu de cela vous… vous… peu importe… Je vous en prie… Soyez raisonnable. Je ne vous demande pas de… d’être… de parfait ami ou de devenir plus l’un envers l’autre… Mais votre contraire n’est pas forcément le pire de tous, et le plus haïssable de tous… »

Il s’arrêta, jaugeant qu’il en avait sans doute trop dit. Baissant son regard après l’avoir glissé sur l’un puis sur l’autre, Fabien serra ses mains contre ses bras et resta planté entre eux, pour qu’ils cessent…
Il haïssait ces situations où il se sentait faible et où il ne pouvait rien faire pour empêcher une telle violence, qu’elle soit physique ou verbale… Cela lui faisait mal, si mal, qu’il avait voulu cette fois pouvoir faire quelque chose.
Revenir en haut Aller en bas
http://devil-hunter13.skyrock.com/1.html
Satyavane Youri

Satyavane Youri

Nombre de messages : 39
Localisation : Toujours à l'Ouest
Date d'inscription : 24/08/2007

Chambre de Fabien Empty
MessageSujet: Re: Chambre de Fabien   Chambre de Fabien EmptyMar 16 Oct - 22:39

[Désolée du retard T_T]

---

Durant le long discours de Fabien, Satyavane était resté bras croisés, jaugeant Kaileena d'un air supérieur. Il ne supportait pas que la voix douce qui avait susurré des mots tendres pendant tout un acte puisse s'octroyer ainsi le droit de lui faire la morale !

Le militaire était quelqu'un de calme d'habitude, mais les reproches de son amant et l'insolence de la fille commençaient à aiguillonner ses nerfs, changeant sa froideur naturelle en glaçon solide et tranchant. Il se tourna vers Fabien, sourcils froncés.

-"Bien, puisque tu dis qu'il ne faut pas juger les gens sans les connaître, applique-le avec moi. Nous venons de nous rencontrer, tu ne sais rien de moi, alors... alors garde ton avis pour toi !"

Il s'adressa ensuite à Kaileena, avec une pointe de mépris plus accentuée :

-"Les êtres comme vous me répugnent. Je n'ai aucune envie d'en violer, à aucun prix. Je tiens juste à ce que vous n'existiez plus. S'il était possible de toutes vous exterminer, je le ferai sans hésiter. Nous n'avons pas besoin de vous sur terre."

Il répétait les propos qu'il avait toujours entendu dans son pays nordique : "les femmes ne servent à rien", "les femmes sont impures", "les femmes sont traîtresses, hargneuses, sournoises, etc". Son père lui avait fait apprendre la leçon en le martelant de coups et d'injures, lui cet enfant né du corps d'une femme, un tabou pour son pays. Cet homme qui portait la marque d'une femme dans ses gènes, et sur sa peau.

Dans le regard empli de défi de Kaileena, il avait l'impression de retrouver ses angoisses du passé, lorsqu'il imaginait à quoi ressemblait sa mère qui apparement était dotée d'un fort caractère. Satyavane craignait ce regard qui le touchait profondément, en fait. Il ne le cinglait de haine que parce-qu'il s'y sentait attiré, irrémédiablement.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Chambre de Fabien Empty
MessageSujet: Re: Chambre de Fabien   Chambre de Fabien Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Chambre de Fabien
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'enfer des Anges :: Le Manoir :: Le premier étage :: Les Appartements Privés :: Le couloir-
Sauter vers: